La Meuse supérieure

Notre objectif était de continuer à remonter la Meuse, jusqu'à Toul, puis ensuite rejoindre la Saône.

Nous avons recruté un équipage qui semble se réjouir autant que nous de cette navigation (ma soeur et mon beau-frère)

Les préparatifs sont allés bon train, à distance, malgré l'éloignement du bateau.  PC Navigo a chauffé pour établir la route, internet aussi pour visionner les paysages et régions à visiter. C'est formidable de pouvoir visiter via Google Earth et tous les autres sites régionaux, le parcours à venir.

Quelques jours avant Pâques nous avons rejoint Spicy à Givet. Le bateau était naturellement très sale après presque 9 mois dans le port de commerce. Mais mécaniquement il était au point, grâce à notre mécanicien local M. Marcin. Les batteries étaient chargées à bloc avec les panneaux solaires qu'il avait installés. Après le deshivernage, le moteur est parti au quart de tours.

Nous nous sommes mis en route vers l'amont. Peu de bateaux sur le parcours, nous avons dû en croiser moins de dix sur environ 290 km.  Le système de télécommande pour les écluses a fonctionné à merveille et l'acompagnement des agent VNF sur le parcours où les écluses sont manuelles étaient fort sympatiques. Gilles l'éclusier, avait une répartie oratoire, si bien qu'on se réjouissait l'écluse suivante pour pouvoir l'allumer et relancer les blagues. Cela a duré 7 écluses, puisqu'il nous suivait avec sa voiture. Les joutes verbales lui ont aussi bien plu, car le lendemain il est venu nous souhaiter bon voyage lorsqu'il nous a confié à son collègue pour les 7 ou 8  écluses suivantes.

Attention pour les navigateurs hors saison sur la MEUSE française; Si le ravitaillement en eau potable ne comporte pas de problème, il n'en va pas de même pour le carburant. Depuis Givet jusqu'à Toul, les deux postes (nautiques) à carburant étaient fermés !!!  Vive la valse des jerrycan's et stations service qui en général ne sont pas à côté du fleuve.

Les écluses sont de taille raisonnables, mieux qu'en Meuse inférieure, ce qui a détendu et réconcilié Marianne qui a gravi les échelles avec une souplesse toute féminine. Givet est l'écluse N° 58 et nous sommes allé jusqu'à la 1 en montant. Si on compte une moyenne de 2,5m par écluse, elle est monté 145 mètres d'échelle !!  Il est vrai qu'à 4 personnes sur le bateau, c'est plus facile et rapide: 1 à l'avant - 1 à l'arrière - 1 qui monte l'échelle - 1 qui pilote le bateau -

Le photographe du bord (le beau frère) a mitraillé et de belles photos seront bientôt visibles. Entre les éclairages du soir et les lumières du matin, de brumes en reflets dans l'eau c'était absolument magnifique.

Un incident : Le câble de commande de l'inverseur a cassé ! Je ne vous dis pas l'étonnement, lorsqu'on met la marche avant et que le bateau part en arrière. Point mort et le bateau part toujours en arrière. Marche arrière et il accélère. Il ne reste plus qu'à couper le moteur et laisser glisser le bateau jusqu'à la rive. Heureusement c'était tout près de Toul et nous avons pu appeler Duncan du chantier Lorraine Marine qui est venu nous dépanner en moins d'une demi-heure. Bravo et Merci !

 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire