Lac de Loosdrecht NL

Bien que PC Navigo nous interdise l'accès au lac de Loosdrecht, nous sommes décidés d'y aller. Nous avions repéré autours de ce lac des bateaux bien plus grands que le nôtre, lors d'un passage dans cette région, en voiture, il y a quelques années. Il y a aussi des grands marchés de bateaux d'occasion, à flot autour de ce lac. Si bien qu'étant sûr de notre coup et contre la volonté de notre programme de navigation nous nous y rendrons.

Depuis le Vecht nous franchissons l'écluse courbe de Loenen. Nous demandons quand-même à l'éclusier si notre bateau passera. Il parut tellement étonné de notre question, que nous n'avions plus aucun doute sur notre capacité de rejoindre ce lac.  En effet, lors du court parcours que nous effectuerons entre saules et roseaux, nous croiserons un gros bateau à passagers, nous obligeant presque à monter sur la berge.

Peu à peu les roseaux ouvrent le paysage et le lac apparaît comme sorti de la manche d'un magicien. Il est vaste et sauvage d'un côté et complètement construit et colonisé de l'autre. Il y a des bateaux partout. Des grands, des petits, des canoés, des yoles à voile, des grands yachts, des péniches à voile et à moteur. C'est vraiment le paradis des bateaux.  Par contre, c'est tellement privé que pour trouver un apontement cela devient difficile.  Nous trouverons dans une marina privée.

Au coucher du soleil, le ciel s'embrase de rouge orange, les oiseaux regagnent les arbres par milliers. Les gens naviguent sans cesse traçant leur route sur le plan d'eau orange et noir. C'est irréel et très beau.

Le lendemain nous ferons le tour du lac et reprendrons l'écluse courbe pour regagner le Vecht, puis le grand canal pour revenir à Amsterdam.

Le lac de Loosdrecht mériterait plus de temps, mais nous y reviendrons un jour certainement.

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire