La Meuse NL-BE-FR

Impressionnant !

C'est le mot qui me parle lorsque je pense à cette Meuse que nous avons remonté de son embouchure à presque sa source...

Quelle émotion de découvrir ce fleuve à Rotterdam. De parcourir ce géant en direction de la mer du Nord, juste là où il est très très large et soumis à marées. Visiter ce port et ses navires, ses chantiers navals, ses dépôts. Puis s'en retourner comme si la route n'est plus pour nous, mais pour les grands de mers que nous croiserons... Très vite en amont de la grande ville, les rives se ressèrent un peu. Puis peu à peu deviennent bucoliques, là où déjà les vaches broutent les pattes dans l'eau. La remontée vers la Belgique est tantôt rupestre, tantôt industrielle. La traversée de grandes villes est intéressante et il y a de quoi visiter si le coeur vous en dit. C'est maintenant le royaume des grands automoteurs qui sont assez nombreux. C'est aussi le royaume de la plaisance, dans la région de Maastricht/Maasbracht. Heureusement que tous les bateaux de plaisance ne naviguent pas tous en mêmen temps, ce serait invivable aux écluses.

Ah, les écluses parlons-en !  C'est vrai que sur la basse Meuse, elles sont assez impressionantes par leur grandeur et hauteur.  Nous n'en avons vu qu'une seule avec des bolars flottants dans la région de Maasbracht.  A Namur, elles changent de visage et deviennent plus humaines, bien que encore assez grandes, pour les plaisanciers que nous sommes. Il faut arriver à Givet (entrée en France) pour qu'elles soient  à notre dimension (fin du grand gabaris) et en grande partie automatisées.

Depuis Namur, en amont on entre dans la haute Meuse Belge ou moyenne Meuse sur son parcours. Elle serpente doucement dans une magnifique vallée c'est vraiement beau de découvrir les montagnes lorsqu'on arrive de Hollande.  Puis à l'arrivée en France la vallé s'ouvre à Givet, pour rapidement se resserrer et à nouveau serpenter entre les montagnes. Les rives sont proches, et les dérivations nombreuses ou se trouvent des barrages à aiguilles. C'est un paysage reposant. Pour les amateurs d'oiseaux, il y en a des milliers, il y a aussi de nombreux pâturages et toutes sortes d'animaux de la ferme.

Plus on remonte, plus on se trouve de dérivation en canal. La Meuse est maintenant une petite rivière et plus loin un petit ruisseau. Cela n'en est pas moins un Fleuve et c'est justement ça qui est impressionnant !

La Meuse court dans la prairie au loin, finalement on la perd de vue pour être définitivement en canal, là ou on entre dans le canal de la Marne au Rhin.

Merci à ces Hommes qui ont travaillé sur ce parcours au fil des années, afin de le rendre navigable. 

1 vote. Moyenne 5.00 sur 5.

Ajouter un commentaire