170314 Ponts transbordeurs

170314 Ponts transbordeurs

C’est fin 19ème, début 20ème siècle que furent construits la plupart des ponts transbordeurs. Ils servaient à faire traverser une rivière, un canal, un fleuve ou un port, aux piétons et véhicules légers en général.

Il s’agit d’une nacelle fixée à des câbles, suspendue à un chariot circulant sous un tablier en armature métallique, qui traversait un cours d’eau.

De nos jours, ce sont des vestiges du passé, soigneusement conservés, en activité pour les touristes, pour les uns, et pour les autres, ils sont encore en état de marche et/ou en service régulier (encore 8 autour du monde). A l’époque ils étaient mus par des machines à vapeur, puis ensuite par des moteurs électriques.

Le dernier en France se situe à Rochefort s/Charente (classé monument historique). Il est toujours en service, bien que pour le moment, il soit en réfection pour trois ans. Il permet de traverser la Charente, sans avoir à se soucier des marées, ni de la météo.

Le premier qui fût construit est celui de Biscaye en 1893 (Port de Bilbao), il est encore en service actif, et est inscrit au patrimoine mondial.

En Angleterre, les ponts de Newport et Middlesbrough sont aussi encore en activité, et en Allemagne les ponts de Rendsburg et d’Osten aussi.

Celui de Rendsburg, sur le Canal de Kiel est très particulier. Il est suspendu sous un pont de chemin de fer encore en activité, et il sert de deux manières (passagers légers et train en dessus).

Par rapport à un bac, les avantages d’un pont transbordeur sont évidents : rapidité de la traversée, sécurité, laisse le passage libre pour les bateaux avec une hauteur de 50m. au dessus du lit du cours d’eau, insensibilité aux marées, abordage aisé, etc.

Mais ce qui les a perdus, mis à part les guerres, est le temps de chargement pour les véhicules actuels, qui sont toujours plus rapides et trépidants.

On pouvait voir ces ponts à Buenos Aires, Warrington, Rouen, Marseille, Bizerte (Algérie), Brest, Nantes, Duluth (Minnesota), Runcorn-Widnes (GB), etc., en tout 18 dans le monde.

Nous nous réjouissons de voir à nouveau en service, le dernier pont transbordeur français, à Rochefort. Surtout qu’il y a tant à voir là-bas, pour ceux qui s’intéressent à la mer…

***

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau