170124 La Suisse trop chère ! Attention DANGER...

170124 La Suisse trop chère ! Attention DANGER...

Le dernier jour de l’année 2016 j’étais chez mon coiffeur de village et je laissais mes oreilles traîner de ci et delà.

J’entendais ceci, de la bouche d’un monsieur (jeune retraité) « hier je suis allé skier, et malgré le peu de neige, ma femme et moi avons pris du plaisir à skier en Italie »  et de surenchérir «oui, en Italie car ce n’est pas si loin, deux heures en voiture depuis chez moi». « De plus, nous avons skié (par personne) pour 37€ la journée, et avons mangé pour 18€, et avons été accueillis avec de larges et aimables sourires ». « Nous avons passé devant les stations du Valais qui sont devenues trop chères, et peu accueillantes  pour nous retraités ».

La coiffeuse de répondre : «moi, je vais en vacances de neige en Autriche avec mon mari et mes deux enfants, car nous pouvons nous offrir ça, alors qu’en Suisse on y pense même plus, tellement c’est cher ».

Un GRAND BRAVO à la station de Saas Fee qui a vendu des abonnements avant saison, pour tout l’hiver, à moins de CHF 300.- Le but étant de faire venir le plus possible de clients suisses, en Suisse. Ils ont réussi leur pari et ont affiché le plein.

Le capitaine ajoute ; Dans un tout autre domaine. Je suis allé manger dans restaurant  de la Riviera vaudoise, fin 2016. J’ai très bien mangé, dans un cadre sympathique, pour un prix correct, mis à part le vin, qui représente le prix d’une personne supplémentaire à table. J’aurais voulu prendre en entrée avec des huîtres, mais à CHF 4,50 pièce, le prix était plutôt dissuasif et plutôt qu’en manger 6, je m’en suis passé.

Cela m’a fait réfléchir. Il est vrai que manger des huîtres loin de la mer est un non sens. Gardons ces plaisirs lorsqu’on se trouve sur place, on y gagne en fraîcheur, en ambiance locale et accessoirement en prix.

Dans un autre domaine encore ; Le tourisme d’achat se développe à fond, car les commerces de France voisine font tout pour attirer les clients de Suisse. Et ça marche… Il est vrai que la différence de prix pour les mêmes articles est étonnante. Tenant compte que la TVA française est de près de 20% et celle de la Suisse est de 8%, comment peut-on comprendre que le même produit est +/- 25 à 30% meilleur marché en France. De plus pour les gros achats il est possible de récupérer la TVA française et la  payer à l’entrée en Suisse.

***

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. lemano 24/01/2017

En effet la Suisse doit faire attention. La concurrence de l'Autriche, de l'Itali et de la France fait rage...

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau