170225 II Ces cochons qui tuent nos rivières

170225 II Ces cochons qui tuent nos rivières

Fin février 2012, la Commission européenne, a décidé de poursuivre la France devant la Cour de justice de l’Union européenne, pour sa lutte insuffisante contre la pollution des eaux aux nitrates (azote) . L'origine de ces nitrates est incontestablement la filière porcine.  Pourtant que c'est bon le cochon !!!

La Bretagne représentait en 2010, 60% de la production porcine de France. Cet élevage intensif des mâles castrés et mutilés de leurs queues et de leurs dents, se fait dans des cages à caillebotis, de façon à ce que les excréments s'écoulent dans des fosses à lisier. Puis ils sont abattus dès qu'ils pèsent un peu plus de 100kg.

Le lisier est ensuite épandu sur les terres et cultures comme engrais fertilisant pour sa richesse en azote, potassium et phosphore. En plus de ces éléments très concentrés, en solution dans 90% d'eau, il s'y trouve aussi des métaux lourds en moindre concentration. Pour le grand malheur de la Bretagne, (environ 6% du territoire français), ces liquides sont déversés en trop grande quantité et s'écoulent dans nos rivières et nappes phréatiques, provoquant des pollutions récurantes. En effet, les nitrates et phosphates sont des engrais très efficaces, et en arrivant dans nos eaux, ils engendrent une prolifération d'algues parasites. De plus, si la qualité de l'eau polluée est non consommable, elle souffre de surcrois de tous les médicaments ingérés à ces pauvres cochons (antibiotiques, hormones), afin qu'ils n'attrapent pas de maladies en cours d'élevage. Des problèmes de stérilité des poissons ont été constatés lors d'études scientifiques, allant même à diminuer la fertilité des humains consommant ces poissons.

La seule solution durable pour contrer ce fléau, serait de diminuer la densité des élevages et leur nombre. L’industrie de la viande s’y refuse, souhaitant même toujours augmenter la production.

Plus de renseignements sur www.//Natura-sciences.com

***

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau