170308 Transport fluvial 2016 en baisse ?

170308 Transport fluvial 2016 en baisse ?

Oui, contre toutes attentes, l’année 2016 fût une année noire pour le transport fluvial. Alors que ce moyen de transport est le plus économique et le plus écologique, il ne fait pas assez le poids contre les autres moyens de transport. Il faut dire que le fret réservé à ce moyen de transport, ne doit pas être périssable, ni faire l’objet de livraisons à flux tendus. Mais, il reste encore bien assez à transporter pour utiliser la flotte fluviale à disposition.

De plus, ce mode n’attire pas l’attention des politiques, qui n’ont, mis à part quelques-uns, pas d’intérêt, ni connaissance de la voie navigable. Ils préfèrent voire les camions des pays de l’est envahir nos routes et faire une concurrence outrancière à nos transporteurs locaux.

Il suffit de voir comment traîne le projet du canal « Seine Nord », il suffit de voir le manque de vision sur la prolongation de l’interland depuis les ports maritimes (Marseille – Le Havre),  Il suffit de voir le manque de connexions avec l’Europe du Nord, il suffit de voir le manque d’entretien des  voies navigables en général.

Alors, pourquoi le transport fluvial a souffert en 2016 ? Les raisons sont multiples, autant pour le fret que pour le trafic passager.

Il y a les raisons non maîtrisables, telles que les crues, qui ont été importantes en 2016 et une forte réduction de la production céréalière.

Il y a les raisons non maîtrisées, telles que les grèves multiples : Sur le Rhône une longue grève des employés de la CNR (Compagnie Nationale du Rhône) a paralysé le fleuve. Les grèves, encore elles, en relation avec la « loi Travail ». Puis, la très forte baisse du tourisme en France, pour les mêmes raisons, ainsi que l’insécurité.

Il faut savoir, que même si la France est l’un des plus beau pays au monde, il ne faut pas la saboter…

Les associations des transporteurs fluviaux, demandent au gouvernement de s’impliquer plus dans le transport fluvial, afin que notre pays ne soit pas le dernier en Europe à développer ses infrastructures. Un passage du verbe à l’action est fortement souhaité !!

***

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau