170207 Le Gingembre

170207 Le Gingembre

Connu depuis des millénaires, le Gingembre arrivait autrefois en Europe par la route des épices. Il fût énoncé pour la première fois en 1256 dans la littérature écrite.

Originaire du sud de l’Inde et de la Chine il est utilisé depuis plus de 5000 ans. Il faisait partie des premières épices orientales importées par les marchands arabes, puis grecs et romains.  Lors des conquêtes des espagnols, ils implantèrent ces rhizomes (tiges souterraines) aux Antilles et au Mexique, à cause du climat.  Aujourd’hui il arrive du gingembre de Jamaïque, d’Australie, du Nigéria, de Sierra Leone, d’Inde, de Chine etc.

Pourtant  le gingembre a quasiment perdu la faculté de se reproduire par semis et il ne se multiplie pratiquement plus que par l’intervention humaine sur son rhizome (division). Ce qui fait que le gingembre du commerce,  est à ce jour issu de cette manipulation depuis des cultivars très anciens.  La chance pour cette plante est d’avoir une forte concentration en principes fortement odorants ce qui la rend hostile aux insectes parasites. L’utilisation de pesticides pour cette culture n’est quasiment pas nécessaire.

Son utilisation est très prisée en cuisine mais aussi en médecine.

En cuisine, il est très utilisé dans les cuisines asiatiques, les sushis, mais également chez nous pour relever des plats. Il entre aussi dans les quatre épices pour fabriquer les pains d’épices. La petite histoire dit que cette utilisation précise servait à couvrir l’odeur rance des farines qu’on ne savait pas conserver.

En médecine moderne, il est surtout utilisé en tant qu’antioxydant.  Ses vertus sont nombreuses et efficaces.  Pourtant ce n’est pas un remède anodin et il faut l’utiliser à bon escient.  Ses prescriptions vont de l’arthrose, l’asthme, stimulant sexuel, antibactérien interne, facilitant la digestion, anti-nauséeux, anti-inflammatoire, etc.

(Vous   trouverez plus d’indications sur internet).

Le Gingembre se trouve sous différentes forme pour sa consommation.  Le rhizome frais, râpé, sec, confit ou mariné pour la cuisine, et sous forme de teinture mère, en poudre, en gélules, essence, pour un usage médical.

Si le gingembre a de nombreuses vertus, et peu de contre indication, il faut éviter de le prendre si on utilise déjà des anticoagulants.

Le Gingembre est plante aux milles vertus qu’on ne peut pas négliger ou ignorer…

***

 

 

 

 

 

Aucune note. Soyez le premier à attribuer une note !

Commentaires (1)

1. lemano 07/02/2017

Moi, j'en use et abuse. Que du bonheur !

Ajouter un commentaire
Code incorrect ! Essayez à nouveau