Culture générale

Permafrost

171012 Le permafrost fond: DANGER !

171012 Le permafrost fond: DANGER !

N'en déplaise aux climatoseptiques, la planète se réchauffe !

Même si le GIEC (Groupe d’experts intergouvernementaux sur l’évolution du climat, créé en 1988) affiche une prudence face aux phénomènes climatiques actuels, il n'est pas possible d'ignorer les hausses de température, les ouragans qui se déchaînent, les pluies diluviennes, les glissements de terrain et le ravage des côtes par les tempêtes, la montée des eaux, de même que la fonte du permafrost (Terres gelées du grand Nord).

Sous le permafrost aussi appellé pergélissol, se trouve enfoui un gaz naturel appellé METHANE. Celui-ci est issu, au fil des ères qui se succèdent, de la décomposition et la fermentation d'organismes naturels, à l'instar du pétrole. Il se trouve prisonier sous le fameux permafrost.  En certains endroits, il est possible de le capter pour en faire du gaz domestique naturel, mais en beaucoup d'autres ce n'est pas possible, et il s'chappe dans l'air comme gaz à effet de serre.

Si le permafrost fond le gaz se libère. Pourtant de nos jours, le permafrost fond. Et, si cela continue, il est fort probable que dans les 30 années à venir, il aura fondu dans les premiers 3 mètres de la couche terrestre, de 9 à 15 %, et dans 80 ans de 47 à 61%, selon les calculs estimatifs du GIEC.

Bien sûr notre planète a déjà vu des réchauffements et des refroidissements, sans que l'Homme n'intervienne. Mais actuellement l'Homme accélère le processus par son activité industrielle et par l'élevage intensif des ruminants.

Selon l'ONU, nous sommes en face de la plus grave menace de l'histoire de l'Humanité. Allons-nous rester les bras ballants ?

***

 

Plastiques oceans

171011 7ème Continant ?

171011 7ème Continant

En 1997, au centre de l'Océan Pacifique nord, l'océanographe Chales Moore fit une bien triste découverte, qu'il nomma par la suite 7ème continant. Contrairement aux grandes découvertes des siècles passé, ce ne fût pas un nouveau territoire, mais un immence amat de déchets, contenus dans un gigantesque tourbillon appélé gyre, et formé en son coeur de matières plastiques rejetées par l'homme. 

Autour du globe, il y a cinq gyres, mais la plus effrayante au niveau planétaire est certainement celle qui se trouve dans le pacifique entre les USA et le Japon. Bien sûr les autres n'en sont pas moins regretables. On estime à +/- 270 mille tonnes de déchets dérivants dans nos océans. La gyre pacifique dite 7ème continent recouvre 343 millions de km2 (6 fois la superficie de la France). Cette masse de déchets, épaise de 10 à 30 mètres affecte dangereusement les espèces marines, que ce soit les poissons, les mamifères ou les oiseaux. Ce bien triste constat, influe non seulement sur les animaux, mais également sur la dispersion de polluants chimiques, ainsi que sur la migration d'espèces invasives, mais également sur notre alimentation.

Des initiatives publique et privées ont décidé de s'attaquer à ce fléau, telles que "surfrider fondation europe", et des sites d'information, voir de responsabilisation pédagogique sur internet font part des projets d'assainissement.

Voir : www.septièmecontinent.com/pédagogie/lesson/trajet-plastiques-océan     A lire, c'est édifiant et effrayant !

Voir aussi :http://www.lemonde.fr/planete/article/2014/12/10/269-000-tonnes-de-dechets-plastiques-flottent-sur-les-oceans_4538100_3244.html

***

Phare de bretagne

171010 Plusieurs phares bretons classés monuments historiques

171010  Plusieurs phares bretons classés monuments historiques

Sur proposition de la Commission nationale des monuments historique, plusieurs phares bretons ont été classés ces deux dernières année (2016-2017) en tant que monuments historiques.

En mer d'Iroise notamment, le phare de la Jument, celui de Kéréon, d'Ar Men, du Four, des Pierres noires et de Nividic se voient reconnaître une valeur patrimoniale par le ministère de la culture. Sur le parc marin d’Iroise, la Drac - direction régionale des Affaires culturelles - et la direction des Affaires maritimes œuvrent depuis 2013 pour obtenir ce  classement. En Manche, les Triagoz et les Roches Dourres, ainsi que quatre îliens, Batz, Sein, Penfret et Grix, intègrent le classement, sur proposition de la commission régionale du patrimoine et des sites.

Par la qualité et la diversité des ouvrages concernés, ces mesures de protection qui concernent aujourd’hui 24 phares opérationnels et 3 anciens phares, ce qui témoigne de la place éminente de la Bretagne dans l’histoire de la signalisation maritime française.

***

Nous nous en réjouissons…

Bioethanol

171008 Un pas de plus dans la transformation d’algues en biocarburant

171008 Un pas de plus dans la transformation d’algues en biocarburant

Une nouvelle méthode de conversion d’algues en biocarburant a été découverte par des chercheurs de l’Université de Washington et du laboratoire Pacifique Nord-Ouest (USA).  En effet, jusqu’à présent cette transformation engendrait entre 25 à 40% de carbone et plus que 80% de déchets inutilisée, à recycler avec difficulté. Cette méthode a inversé la tendance...

Avec cette nouvelle technique l’opération se fait en deux temps, à savoir une première étape de liquéfaction hydrothermique (celle qui produit du déchet), suivie d’une décomposition par des bactéries anaérobies qui naturellement transforment en biogaz et hydrocarbure bio les déchets de production. Il reste de ces réactions un matériau solide qui peut être utilisé comme engrais, ou recyclé dans la première procédure de liquéfaction hydrothermique, jusqu’à épuisement.

Ainsi ce procédé valorise quasiment la totalité des algues utilisées.

Plus précisément, la première opération transforme les algues en bio-huiles et en déchets solides. La seconde opération convertit cette bio-huile en bio-carburants, et les déchets solides recyclés en engrais, et/ou réintroduits dans la première opération. Au final, il restera toujours du solide qui sera utilisé comme fertilisant.

C’est justement cette deuxième opération qui engendrait des difficultés de rentabilité, jusqu’à présent, produisant trop de déchets non recyclables.

Auparavant, il subsistait environ 10% de la production en l'huile biologique, et les 90% restants étaient des sous-produits résiduels. Le fait qu’il ait été développé cette méthode alternative pour recycler ou traiter les restes solides signifie qu'il devient plus économique de produire des carburants biologiques, ce qui rend possible l'utilisation commerciale de transformation d’algues en carburant.

Cette avancée est des plus réjouissante, car des algues, il y en a à profusion, et la perspective d’une activité propre et lucrative s’ouvre.

Les résultats de cette recherche de l'équipe sont publiés ce mois-ci dans Bioresource Technology. Intitulé "La digestion anaérobie de la fraction organique provenant du sous-produit d'eaux usées d'algues liquéfiées hydrothermales", l'équipe est également composée de Keerthi Srinivas, associée de recherche postdoctorale de WSU, Sebastian Fernandez, assistant de recherche de WSU, Andrew Schmidt, du groupe de développement de processus chimiques et biologiques de PNNL et Marie Swita, du groupe de développement de processus chimiques et biologiques de PNNL.

***

 

Gong

170531 Comment les fréquences agissent sur vous

170531 Comment les fréquences agissent sur vous

Que vous soyez malades ou en bonne santé, certaines fréquences vous apportent des bienfaits ou émotions, sur votre corps ou mental.

La musique et les sons, sont composés de fréquences. Depuis la nuit des temps, nous ressentons ces fréquences par nos oreilles et vibrations au niveau du corps. Depuis toujours la musique et les percussions ont fait partie des rites religieux et/ou tribaux. Que ce soit les tam-tams africains, les conques des tibétains ou les chants grégoriens, tous ont pour but de sensibiliser votre émotionnel.

Chaque modulation émise à une certaine fréquence éveille ou sensibilise une partie de votre cerveau pouvant déclencher, soit un bien être, soit une guérison, et pourquoi pas une forme d’hypnose ou une stimulation.

Si par exemple les fréquences suivantes sont émises en Hz (Hertz), vous ressentirez les effets suivants (simplifiés) :

432 Hz           Libération des blocages physiques et mentaux

528 Hz           Eveil de la conscience, attise la perception des vibrations internes et libération de l’énergie. Certains laboratoires biologiques l’utilisent pour réparer l’ADN

639 Hz           Stimule la communication et la connexion à un sujet

741 Hz           Nettoyage des cellules toxiques ou parasites. Stimule l’intuition.

852 Hz           Pour la restauration de la sensibilité, de l’Amour et des prémonitions

963 Hz           Développe force, élévation et pleine conscience

Comme on peut le constater ces termes sont prometteurs, mais il ne s’agit pas simplement d’émettre ces fréquences, ou de les écouter à la légère, il faut aussi adhérer à cette émission par une écoute concentrée, ou sous forme d’accompagnement à une méditation, ou séance d’hypnose.

On trouve sur internet beaucoup de documentation à ce sujet, ainsi que des extraits sur youtube. Il y a aussi des vendeurs de fréquences qui promettent beaucoup, pour le meilleur et pour le pire.

A vous de voir :

Voici quelques exemples :

https://zen-waves.com/frequence-sacree-528-hz/

https://www.youtube.com/watch?v=K5NxjMecyWQ

https://www.youtube.com/watch?v=F7gl_-e5gjY&t=29s

et bien d'autres encore...

***

Bas nylon

170528 II Le Nylon a 80 ans

170528 II Le Nylon a 80 ans

Le nylon est une fibre synthétique inventée en 1935 par un employé de DuPont de Nemours. Elle commence à être commercialisée en 1938 pour fabriquer des brosses à dents. Mais après une première présentation à San Francisco en 1939, le grand succès commença réellement en 1940, où la fibre fût utilisée pour faire industriellement le fameux bas nylon, qui remplaçait ceux en soie qui coûtaient bien trop cher.

Si les poils des premières brosses à dent étaient agressifs pour les dents, les bas nylons tout au contraire étaient agréables à porter, tout en douceur et en souplesse, et sans couture. Ce fût rapidement un énorme succès mondial.

En 1942, en pleine guerre mondiale, les parachutes qui étaient fait en soie, furent remplacés pour la première fois par de nouveaux modèles en nylon. Ensuite, ce fût une femme, Adeline Gray, qui tenta le premier saut avec un modèle en nylon, les hommes étant au front. Cette femme eût tant de succès qu’elle devint l’égérie des cigarettes Camel durant plusieurs années.

Grâce à cet exploit, les parachutes militaires firent un bond en avant dans la technologie et purent participer aux divers combats et débarquements.

Les qualités de cette matière, font que son faible pouvoir absorbant permette de faire des tissus qui sèchent rapidement, et aussi des pièces mécaniques. Aussi, pendant des années on fit des habits de toutes sortes avec cette matière.

***

Antarctiqueii

170527 II Le plus gros Iceberg jamais vu sera vraisemblablement pour cette année !!!

170527 II Le plus gros Iceberg jamais vu sera vraisemblablement pour cette année !!!

Que les climato septiques se tiennent bien, car avec le réchauffement de la planète, le plus gros iceberg jamais vu est sur le point de se détacher en Antarctique. En effet un morceau de banquise aussi grand que la taille du Jura est sur le point de se détacher et partir à la dérive. La côte de Larsen C, étendue glacière de 5000 km2 est en train de se fissurer sur un front de 80 km sur les 100 qui la retienne encore.

Les chercheurs de l’université de Swansea au pays de Galle ajoutent que dès le moment où ce bloc sera détaché, d’autres peuvent suivre. Le processus de détachement s’est brusquement accéléré en décembre 2016 et le pire n’est plus qu’une question de temps. Il n’est maintenant plus besoin de prouver que la banquise se retire, sous l’effet du réchauffement de la planète, ce qui induira à coup sur une élévation du niveau des mers et océans. Curieusement, ce qui fût découvert lors d'une étude récente autour de l'Antartique, et lors de la plongée d'un sous-marin télécommandé, est que contrairement aux iceberg, la banquise n'a pas sa plus grande surface immergé sous l'eau. En effet lorsqu'on parle d'iceberg, il est courant de dire que ce que l'on voit au-dessus de l'eau reproésent 1/3 de la masse totale. Eh Bien, la banquise semblerait descendre à une vingtaine de mètres sous l'eau, et flotter comme un gigantste radeau...

C’est quand même curieux que certains climato septiques soient aussi aveugles, sur des faits aussi concrets que ça.

Ces mêmes aveugles sont-ils prêts à sacrifier du territoire à la mer, et à accueillir sur leurs terres des migrants qui fuient la perte de leurs territoires, au nom de la mondialisation, de l’argent direct et de la consommation effrénée ? Adieu la Floride, adieu les Maldives, adieu le Bengladesh et biens d'autres... plus près de chez nous : Camargue, les côtes d'Aquitaine et ce ne sont que des exemples qui sonnent à nos oreilles, car il y en a tellement ...

***

Mozart fils

170525 Difficile d’être le fils de… Franz Amadeus MOZART !

170525  Difficile d’être le fils de… Franz Amadeus MOZART !

Il s’appelle Franz Xaver Wolfgang Mozart, fils de Franz Amadeus du même nom.

Il fût musicien de grand talent, mais malheureusement il subit fortement l’ombre de son Génie de père.

Pianiste, compositeur, chef d’orchestre et professeur de musique, il reste méconnu de presque tout le monde. Le pauvre homme, coincé entre la célébrité de son  père si adulé de tout le monde, et de l’autre génie du moment, son aîné de vingt ans, Ludwig van Beethoven ainsi que de son cadet Franz Schubert. Cette époque fournissait des grands musiciens à profusion.

La célébrité de son père était pour lui un poids énorme, car il fût sans cesse comparé à lui.

Le père, Franz Amadeus eût six enfants. Il mourut cinq mois après la naissance de son dernier fils, Franz Xaver. Ce dernier reçut une éducation musicale de qualité, le petit était doué. Constance, sa mère, était elle-même musicienne, et repéra très vite les qualités musicales de son fils, aussi elle lui donna une éducation allant dans ce sens.

Il publia sa première œuvre en 1805, c’était un quatuor à cordes en sol mineur, composé deux ans plus tôt. Il avait alors 14 ans. La même année, il jouait à Vienne des œuvres de Haydn et de Streicher. Ce concert lui donna une aisance financière, qui lui permit de poursuivre ses études musicales et d’apprendre l’italien, qui lui servit lors de ses compositions futures.

Puis, il vécu dans l’entourage de la noblesse, donnant des leçons de piano. A 28 ans il tombe amoureux d’une comtesse, veuve, mère d’une de ses élèves. Il vécu avec elle, mais n’eurent aucune descendance.[]

Toujours à Lemberg depuis près de 30 ans, il donna un concert d’adieu avant de partir faire des représentations à succès dans toute l’Europe lyrique.

C’est après cela il accepta le poste de directeur de l’Opéra de Vienne.  Puis il regagna Salzburg, où il tomba malade, et s’isola de son auditoire. C’est alors que son état de santé se dégradait, qu’un des ses élève et admirateur l’invita en cure à Karlsbad. Il y mourut et y fut enterré.

Comme pour sceller l’ombre qu’avait fait son  père sur sa carrière, le requiem de Volfgang Amadeus fût joué lors de la cérémonie de sépulture de son fils.

Pourtant,  Franz Xaver laisse une œuvre importante derrière lui, dont le catalogue est paru chez Barenreiter, à Kassel. En 2009.

***

Marine suisse ii

170524 La marine Suisse dans la tourmente depuis 2008

170524 La marine Suisse dans la tourmente depuis 2008

Nous avions parlé dans un blog passé de la Marine Suisse (17042017), commerciale bien sûr. Elle arbore fièrement ses 75 ans en 2017. Pourtant, elle est si méconnue de la population Suisse qui à d’autres chats à fouetter, que de fiers bateaux arborant le pavillon Suisse tout autour du globe.

Cette marine était destinée durant la dernière guerre mondiale, à approvisionner le pays. Car les bateaux des pays en guerre se faisaient couler par leurs ennemis, alors que nos bateaux Suisses, battant le pavillon rouge à croix blanche, avaient la réputation d’être neutres, comme leur pays, et passaient entre les feux des belligérants.

Aujourd’hui, 75 ans après, les quelques armateurs Suisses, possèdent 49 bateaux. Et si la tourmente se fait sentir autour d’eux, c’est que la concurrence maritime fait rage, et qu’il y a trop de bateaux en service par rapport aux besoins mondiaux et à la globalisation (toujours elle). Et, il y a toujours plus de bateaux de très très grande taille. De plus, cette flotte est garantie par une caution de 770 millions par la Confédération, auprès des banques, qui vient à échéance cette année 2017.

Selon les armateurs, sans cette caution, la flotte suisse ne résistera pas à la concurrence. La question devenant alors, est-il encore nécessaire de garder cette flotte maritime ? Ou du moins autant de bateaux. Pas si sûr …

De plus, les réglementations sont très compliquées, pour un pays qui n’a pas de façade maritime, et qu’un port fluvial directement en liaison avec la mer (Bâle).

L’avantage de la marine suisse lors de la dernière guerre, était qu’elle était neutre, par ses bateaux et ses équipages. Ce n’est plus le cas aujourd’hui pour les équipages. On parle plutôt le Russe, ou le Philippin sur les bateaux Suisses. Il ne reste plus qu'un capitaine de nationalité Suisse, et encore il est suisso-argentin. La neutralité ayant quitté le bord, nos bateaux ont sous cet aspect, plus de raison d’être. Pourtant, les leçons de l’histoire ont prouvé le contraire. C’est tout l’objet de la tourmente actuelle.

Il est à noter que treize navires sont actuellement à vendre. Les bateaux passeront sous pavillons de complaisance, tels que Panama, Libéria, Malte ou autres. C’est triste, mais y a-t’il un autre choix ?

Comme on peut le voir, la finance à raison de tout, et la Suisse, n’ayant pas un comportement exemplaire à ce sujet, se voit victime de ses propres méthodes.

La Confédération doit-elle cautionner cela ?  Affaire à suivre….

Note du Capitaine (Indépendant, celui-là) : Par le passé le métier de Capitaine de bateaux Suisses était prestigieux, et comportait pas mal d'avantages. Il n'avait par exemple pas besoin de faire de service militaire, étant donné qu'il travaillait toute l'année au service de la Patrie. Il avait également une retraite à +/- 55 ans. Pour devenir capitaine, les études étaient longues et entrecoupées de phases pratiques (navigation) et scolaires (Haute école spécialisée), une année l'un et une année l'autre, pendant plus de six ans. Aujourd'hui ce n'est plus le cas. De plus, les salaires offerts aux capitaines ont baissé presque de moitié.

***

Train chine europe

170521 II Une des nouvelles «routes des épices»

170521 II Une des nouvelle «route des épices»

Depuis la nuit des temps nous sommes allés chercher des marchandises en Orient, Extrême-Orient et Asie.  A l’époque c’était plutôt des épices, puis des denrées coloniales. Aujourd’hui ce sont des produits technologiques qui viennent de Chine. Communément les marchandises sont acheminées par conteneurs et par bateau, moyen de transport très bon marché, mais lent (environ 50 jours de voyage).  D’autres produits à forte valeur ajoutée, de petites dimensions ou poids, viennent par avion.

Afin d’accélérer le temps de voyage, à des prix concurrentiels, nous sommes à réinventer le train. Bien sûr, il y a des obstacles géographiques et technologiques avec ce mode de transport. Pour acheminer des marchandises de la Chine vers l’Europe et vice-versa, il faut contourner la chaîne de l’Himalaya par le nord et emprunter la célèbre ligne du Transsibérien (Voyageurs uniquement), ainsi qu’une quarantaine de lignes à aménager, depuis le nord de la Chine, au travers de toute la Russie. Trois routes sont envisagées, Centre Russie, Est et Ouest. Cela représente plus de 11'000 km et environ deux semaines de voyage (Chine-France). L’autre problème majeur est technique, soit l’écartement des voies qui est différent en Russie et des anciens pays rattachés à L’URSS (1520mm), de l’Europe centrale, qui est standardisé (1435mm).  Techniquement, il y a aussi plusieurs changements de locomotives, suivant les réseaux sélectionnés.  Tout cela implique de la manutention de  transbordement. Pour cette raison les trains parcourant ce cheminement sont essentiellement chargés des conteneurs eux aussi, car ils sont plus faciles à transférer.

En 2016 un train est venu de Wuhan en Chine pour regagner Lyon. Le 18 janvier 2017, un autre train s'est dirigé vers Londres.

Comme on le voit, des trains roulent déjà entre la Chine et l’Europe, mais le système prévoit 5'000 trains d’ici 2020. Au retour, ces trains emporteront des marchandises produites en Europe et vendues en Chine (voitures, vins, alimentation, produits agricoles d’Europe). 

Tout cela est un coup dur pour la navigation maritime, déjà en difficulté, mais peut-être une opportunité pour des voies navigables intérieures, qui sont plus souples. Suivant quelles marchandises, elles pourront être acheminées vers la Baltique  en Russie, et chargées sur des barges à destination de l’Europe à voies navigables bien aménagées. Cela éviterait le transbordement de train à train.

***