Le Blog du Capitaine

Blog des états d'âme du Capitaine. Observer, narrer, critiquer, admirer, sans jamais juger, tel est l'esprit de ce Blog... Dès maintenent du lundi au vendredi

Cliquez sur "commentaires" et laissez le vôtre, cela donnera de l'animation... Par avance MERCI !

 

Picto stop pollution

Exceptionnellement un dimanche, car Trop c'est Trop !

Républicains américains et déni climatique (Exceptionnellement un dimanche, car Trop c'est Trop !)

Ce 20 janvier 2017, je viens d’entendre et voir le grand journal de soir 3. Quelle honte lorsqu’on entend la représente des Républicains de l’étranger de mettre en doute l’origine du réchauffement climatique, prétendant qu’on n’avait pas la preuve que celui-ci soit lié à l’activité de l’homme. Que si déjà, ce sont les cheminées chinoises qui son responsable de ça. Et qui achète les produits chinois ?

Ces gens sont des incultes ou tellement égoïstes qu’ils refusent de voir la réalité. Y en à marre de ces imbéciles…

Les preuves attestent que l’effet de l’homme est quasiment responsable de l’accélération du réchauffement climatique. Bien sûr il y a d’autres causes qui peuvent venir d’un cycle planétaire, à l’instar de ceux que notre terre à connu, avant que L’homme n’intervienne.

Pourtant, sans parti pris on peut scientifiquement constater des problèmes de CO2, de Méthane, de couche d’ozone (bien que ce problème précis semble se restaurer lentement), du réchauffement des températures. Il y a aussi les problèmes de déforestation, de la disparition de certaines espèces animales, du gaz et pétroles de schiste, des centrales à charbon, des industries américaines, russes, chinoises et autres qui polluent sans discontinuer, et j’en passe et des meilleures.

Que dis-t’on face à la fonte des glaces aux pôles, de la montée des eaux, de la fonte des glaciers ?

Que dis-t’on face à l’augmentation des cancers, des maladies pulmonaires dus à l’environnement et à la mal bouffe ?

Revenons sur terre et regardons autour de nous objectivement qui est responsable ? Nous tous… Le payer toujours moins cher pour avoir plus, encourage l’industrie massive, l’exploitation des enfants et des peuples pauvres.

STOP, je m’emballe. Je commence à tout mélanger, pourtant j’aimerais tellement que nous devenions plus conscients de ce qui nous entoure, et que les climat-sceptiques ouvrent leurs yeux plutôt leur porte-monnaie. Allez mon coup de gueule est pour le bien de tous, salut…

***

Billet du capitaine Janvier 2017

Billet du capitaine Janvier 2017 (exceptionnelement le samedi et demain il y en aura un autre exceptionnel)

Un grand MERCI à tous les lecteurs des billets du Capitaine. Vous êtes tous les jours plus nombreux à venir consulter les modestes réflexions et observations des sujets très variées évoqués au quotidien. Du 1er au 20 janvier vous êtes 474 personnes ayant lu les billets du Capitaine.

Le Capitaine étant très curieux, il se trouve tous les jours devant un sujet d’actualité qui l’interpelle. Il approfondit celui-ci, le développe et le partage avec vous. A vous de vous informer plus loin si le sujet vous intéresse.

Le Capitaine serait très heureux si vous partagiez les sujets et vous ouvre la porte pour faire des remarques directement sur le thème traité. En cliquant ici sur Commentaires:

Commentaires 2Tous vos commentaires sont bien venus. Ainsi je saurai à quel point je peux vous impliquer et traiter des sujets que vous aimez aussi.

Amitiés à tous, MERCI et à lundi...                                                         Sous le titre de chaque billet se trouve le bouton Commentaires

 

***

Code polaire

170120 Navigation en eaux polaires : Nouveau Code

170120 Navigation en eaux polaires : Nouveau Code

Le Code Polaire entre en vigueur le 01.01.2017

Le Code Polaire est une législation élaborée par L’Organisation Maritime Internationale (OMI) qui à un but environnemental et qui détermine les règles obligatoires de navigation des navires dans les zones polaires Arctique et Antarctique.
Cet encadrement juridique international est rendu nécessaire par l’accroissement du trafic maritime facilité par la diminution de la couverture glacière.

Le code polaire a été élaboré en tenant compte des méthodes actuellement prônées par l’OMI : L’évaluation des risques, la prise en compte de l’élément humain, la normalisation en fonction d’objectifs. Il se compose d’une partie I traitant de la sécurité des navires et d’une partie II consacrée à la prévention des pollutions. Chaque partie contient des dispositions obligatoires (Parties I-A et II-A) et des recommandations additionnelles n’ayant pas force d’obligation (Parties I-B et IIB).
Chaque chapitre énonce l’objectif global de ses dispositions et les prescriptions fonctionnelles nécessaires pour atteindre cet objectif, ainsi que des prescriptions normatives. Celles-ci viennent s’ajouter ou compléter les dispositions déjà applicables au titres des conventions existantes SOLAS et MARPOL.

Le Code couvre tous les domaines de l’exploitation des navires, qu’il s’agisse de structure, de propulsion, de stabilité, d’engins de sauvetage, de radiocommunication mais aussi, de procédures de navigation, d’exploitation, de qualification des équipages ainsi que de différentes formes d’atteintes à l’environnement (pollution par les hydrocarbures, les produits chimiques transportés en vrac, les eaux usées et les ordures). Cette pluridisciplinarité a impliqué que de nombreux comités et sous-comités de l’OMI aient participé à sa rédaction.

Le Code polaire définit 3 catégories de navires. Les navires des catégories A et B sont en général des navires conçus pour la navigation dans les glaces.

Plus d’informations : http://www.delegfrance-omi.org/Le-Code-Polaire

Note du Capitaine : Là aussi le réchauffement climatique se fait sentir. Avis au climato-septiques ! Le malheur est que ces routes deviennent accessibles à tout le monde ou presque, et laissent la porte ouverte aux abus. On voit déjà trop de croisiéristes se rapprocher des pôles.

Dans le Marin.fr on pouvait lire ceci, le 13.01.2017 : http://www.lemarin.fr/secteurs-activites/shipping/27421-premiere-traversee-de-la-route-maritime-du-nord-en-hiver

***

 

Pont raymond barre

170119 Le Pont Raymond-Barre de Lyon

170119 Le Pont Raymond-Barre de Lyon

Afin de permettre aux trams, aux cyclistes et piétons, de traverser le Rhône à la hauteur de la Confluence, un magnifique pont fut construit en 2013. Cette spectaculaire réalisation technique, construite en métal, fut partiellement montée à terre, sur le terminal conteneurs de Port Edouard-Hériot, quelques 1 km plus en aval, puis transportée  sur une barge jusqu’à son emplacement actuel.

Le Rhône étant un axe de navigation intense à cet endroit, il n’était pas possible de construire ce pont entièrement sur place, ce qui aurait pu gêner ou mettre en danger le trafic. Les travées touchant les rives furent construites sur place et la travée centrale, voûtée, de 150 mètres fut construite à terre. Vu la longueur de la portée et les vibrations auxquelles il sera soumis, ce pont est doté d’un système anti-soulèvement vertical et de surfaces de friction, constituée de matériaux de glissement, lui conférant une grande souplesse et résistance dans le temps.

La pause de la travée arrivée par barge fut une opération très délicate et minutieuse, compte tenu des mouvements du courant du fleuve et de la précision de la dépose. C’est un véritable chef d’œuvre technique.

Son inauguration fut faite le 12.02.2014 en présence des autorités, des officiels et du gratin lyonnais. Le nom de Raymond-Barre fut choisi en l’honneur de son ancien, mais décisif mandat de maire de Lyon. Il fut entre autre un des initiateur du réaménagement de la Confluence. Pari réussi…

***

Carte meteo france

170118 Météo Marine

170118 Météo Marine

France Inter informe que la météo marine grandes ondes ne sera plus diffusée depuis le 01 janvier 2017. C’est près de cent ans de bons et loyaux services qui se terminent au grand regret de certains  habitués.  De nos jours les moyens alternatifs sont nombreux pour écouter les bulletins météo. Cela va de la FM, au numérique en passant par les émissions satellites. Pourtant il sera malgré tout possible de continuer à écouter les bulletins météo de France Inter.

En ce qui concerne la FM vous pouvez trouver toutes les indications sur ce lien : https://www.franceinter.fr/info/fin-des-grandes-ondes-comment-continuer-a-ecouter-france-inter  La FM se capte sur tous les récepteurs radio disposant de cette fréquence, autant pour la France (97% du territoire) que la Suisse et la Belgique (régions frontalières).

Pour le numérique, vous trouvez aussi France Inter en direct sur votre tablette, ordinateur ou téléphone portable, pour autant que vous soyez connectés à internet. Vous pouvez également vous abonner aux émissions en podcasts. Il y a également le site internet de Météo France : http://www.meteofrance.com/accueil

Finalement il y a la possibilité du satellite pour ceux qui sont hors zone ou à l’étranger, où France Inter se trouve dans des abonnements ou bouquets type Fransat ou Canalsatellite.

Et en dernier recours il y a le téléphone (en France) au 01 564 040 50 de 8h30 à 19h30.

***

Coeur

170117 Dons d’organes

170117 Dons d’organes

Le don d’organe est un acte généreux, citoyen, volontaire ou non, suivant les pays.

En SUISSE meurent tous les jours 2 à 3 personnes par manque de don d’organe. En effet la législation laisse libre les gens de donner ou non. Comme on le sait le Suisse est égoïste et nombriliste et préfère se faire brûler ou enterrer entier plutôt de donner ses organes (Pardon pour ceux qui sont déjà donneurs). Il est vrai que le don est libre et que chacun peut avoir sur lui une carte de donneur, ce que peu de gens ont. Le système n’est pas pratique et pourrait être modifié en inscrivant par exemple sa volonté sur la carte d’assurance maladie obligatoire que tout Suisse porte sur lui.

En FRANCE, depuis le 1er janvier 2017, tous les Français sont officiellement considérés comme donneurs d’organes, sauf déclaration écrite du contraire (www.registrenationaldesrefus.fr.).  L’objectif étant de sauver plus de demandeurs d’organes qui n’en reçoivent pas, à cause de la négligence collective à s’inscrire en tant que donneur. Dans ce pays en 2015 il y avait plus de 20'000 patients en attente d’un don, et seulement un peu plus de 5'000 ont pu être greffés.

Les proportions ne sont pas meilleures en Suisse. Il y aurait pourtant du bon à prendre dans la loi française.

C’est ce genre de bonne nouvelle que vous pourriez lire sur : http://pepsnews.com/

***

Jeter l argent

170116 Revenu de base inconditionnel

170116 Revenu de base inconditionnel

Différents pays s’intéressent au revenu de base inconditionnel. Le peuple Suisse à même voté et refusé le système. La France en parle dans la campagne présidentielle 2017, les Etat Unis ont mené une expérience en Alaska, l’Irlande en parle au parlement et la Finlande tente l’expérience dès 2017.

Le principe est envisagé car il y a et aura toujours plus de différence entre les gros et les petits revenus, et les chômeurs actuels et en devenir. Les métiers vont changer et bien des gens qui ont une formation dans une profession seront mis sur la touche dans un futur proche, leur métier allant disparaître.

Il ne s’agirait pas d’entretenir des inactifs, car le revenu inconditionnel, servirait juste à survivre, sans tomber dans la misère totale. Il viserait aussi à supprimer toutes les aides sociales, et retraites. Ce serait à chaque individu de se prendre en main afin de gagner plus au moyen d’une activité indépendante ou salariée. Cela pourrait stimuler les gens à gagner plus en travaillant plus pour eux ou pour un patron.

Il est vrai que ce qui était proposé en votation en Suisse, était une somme relativement faible qui ne permettait même pas de survivre. En tant que retraité, personnellement j’aurais été perdant si je ne devais toucher que ce revenu et aurait du reprendre le travail.

Pourtant la Finlande démarre en 2017 une expérience sur deux ans et teste sur 2000 individus en âge de travailler, mais au chômage, sélectionnés aléatoirement, qui ne pourront pas refuser l’offre. Ils recevront 560 euros par mois, à eux de faire plus pour gagner plus. Une comparaison des résultats sera faite avec une fourchette d’individus de même condition qui eux, touchent les allocations de chômage.

Les conclusions de ce test intéressent le gouvernement finlandais, qui désire comparer les deux groupes et tirer des conclusions.

Etant donné que les expériences des uns intéressent les autres, nous en reparlerons dans deux ans.

***

 

170113 Plus de 25'000 tonnes de maïs bloqués au port de Brest

170113 Plus de 25'000 tonnes de maïs bloqués au port de Brest

En cause du maïs roumain débarqué (non conforme) mi-décembre, et stocké depuis trois semaines en silos, qui avait été traité à la phosphine*. La phosphine (PH3=phosphane) est un gaz très toxique appliqué en fumigation, qui sert la conservation des céréales durant leur transport.

A l’arrivée d’un cargo à Brest, les dockers ont détecté ce gaz en trop forte concentration et ont retardé le déchargement de deux jours afin que ce gaz, régulièrement utilisé, se dissipe dans l’air ambiant. Les mêmes dockers mentionnaient une forte fermentation de la cargaison. Des instructions ont été données au personnel de quitter la zone de déchargement.  Les syndicats et collectifs du port ont demandé de ne pas livrer cette cargaison avant que la phosphine ne soit complément dissipée, après analyse.  Ils ont aussi informé le préfet de la région, la direction régionale de l’agriculture et l’inspection du travail,  de l’incident.

Pourquoi de remue ménage ?  Car la phosphine est un gaz extrêmement inflammable, provoquant des brûlures de la peau et des lésions occulaires graves, mortel par inhalation et très toxique pour les organismes aquatiques » selon la fiche de l'INRS (Institut national de recherche et de sécurité). Le pesticide est couramment utilisé dans les bateaux pour tuer les insectes et éviter les moisissures.  Les employés du port sont sensibilisés à l’action des pesticides lors des débarquements, car il y a déjà eu des accidents graves en France et ailleurs, avec la phosphine. Et, le plus curieux dans ce cas, est que la concentration ne diminue pas malgré la ventilation. En effet la phosphine avait été directement appliquée directement sur le maïs, alors qu’habituellement elle est diffusée au travers de grandes chaussettes.  Personne ne parlerait aujourd'hui de ce problème, si le 21 décembre dernier, le syndicat Solidaires et plusieurs associations de victimes des pesticides n'avaient pas rendu le dossier public. Pourtant la Préfecture prétend que ce n’est pas un sujet de santé publique !?

L’affaire  en est là, alors que toutes sortes d’administrations s’en mêlent, la marchandise dort en silo et le client attend sa marchandise.

* Selon l'INRS, l'inhalation d'une dose massive de phosphine provoque rapidement des troubles neurologiques (coma, convulsions), respiratoires (oedème aigu du poumon) et cardiaques (foyers de nécrose du myocarde).

Note du capitaine (du blog) : Si on savait combien de saloperies on ajoute autour des aliments, on ne mangerait plus rien qui est produit par l’industrie. Ici il s'agit d'aliment pour le bétail, mais le bétail c'est nous qui le mangeons. En voici une preuve

***

Epenseuse a saumur

170112 Autoroutes du Québec déglacée au jus de betterave…

170112 Autoroutes du Québec déglacée au jus de betterave…

Depuis 2011, des tests prometteurs ont été effectués au Québec pour déglacer les autoroutes et rues des villes.

Du jus de betterave mélangé à du sel est appliqué sur les routes, sous forme de saumure, au moyen d’une épandeuse. Ce procédé permet de réduire de 50% l’utilisation du sel, et est efficace jusqu’a -28 - 30°C. Ce qui n’est pas le cas du sel utilisé seul qui n’est efficace que jusqu’à -10-12°C. De plus cette méthode est plus économique que le salage car le prix du sel est de +/- 90$/tonne alors que celui du sirop de betterave est de +/- 10$7tonne. Quand on sait que le ministère des transports du Québec utilise environ 850'000 tonnes de sel par année.

Pour le moment ce système est très concluant car l’effet de pré mouillage de ce mélange augmente même l’efficacité du sel. Le mélange saumure/jus de betterave est plus collant et glisse moins sur les bords de routes et trottoirs

Le procédé a été découvert fortuitement par une entrepris de l’Ontario qui entreposait du jus de betterave dans des cuves extérieures. Ils ont constaté que même en hivers la solution ne gelait pas, même à de très basses températures. L’idée à donc germé.

Ce mélange se dissout à l’eau, à la fonte des neige et est beaucoup moins polluant que le sel seul. Il n’est pas corrosif pour les véhicules. De par sa viscosité il n’est pas soufflé  par les vents forts.

Que des avantages…

***

Idec sport

170111 Le Trophée Jules-Verne

170111 Le Trophée Jules-Verne  (site officiel : http://www.tropheejulesverne.org/bateaux/ )

Le Trophée Jules-Verne est une course libre, sous forme de défi qui vise à faire le tour du monde le plus rapidement avec des bateaux à voiles et en équipage, sans escale et sans assistance. La distance correspond à la route orthodromique de 21760 miles nautiques (1mille = 1852 m.).

C’est Yves Le Cornec, grand admirateur de Jules-Verne qui a eu l’idée de ce défi, dans les années 1985.

Après avoir constaté que les voiliers du Vendée Globe y parvenaient, il se dit que le tour du monde en moins que 80 jours était réalisable.

L’Idée à germé et sous l’influence des plus grands navigateurs de nos temps , (Florence Arthaud, Jean François Coste, Gabriel Guilly, Robin Knox-Johnston, Yves Le Cornec, Bruno Peyron, Titouan Lamazou, Olivier de Kersauson, Yvon Fauconnier Peter Blake, Didier Ragot), un règlement des conditions de course est né l’années 1990.

Les premières tentatives ont eu lieu dès 1993, et jusqu’à ce jour il y eu vingt-six tentatives, pour seulement huit réussites.

En ce mois de janvier 2017, il y a une tentative en cours avec le voilier IDEC SPORT, mené sous la barre aguerrie de Francis Joyon.  Ce bateau a déjà franchi 13300 milles à une vitesse de plus de 28 nœuds (1 nœud = 1 mille/h.), route fond. Ils ont déjà parcouru la distance Ouessant-Tasmanie en 18 jours, 18 heures et 31 minutes. Ce qui est déjà un record.

Pourtant le skipper a du modérer son fougueux équipage (6 hommes) afin de ralentir un peu le trimaran (max. 40 nœuds), car il craint être limite avec la résistance des matériaux, face aux vagues qui présentent des creux de 5 mètres.

Bon voyage et BRAVO pour votre courage…

***

 

 

 

Ss talda

 

imgp4787-1.jpg